Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15 juin 2012

Diviser, diviser, il en restera toujours quelque chose ...

diviser gouverner coopérerDiviser, oui, mais où est la limite ?

Rassurez-vous ! Je n'ai pas prévu de vous parler de molécule, d'atome, d'électron, proton ou autre neutron. Ni même du boson de Higgs dénommé également par malice "particule de Dieu" dont la découverte définitive est espérée en 2012 (Découverte qui permettrait pour les curieux et les scientifiques de valider la pertinence du modèle standard de la Physique).

Quoi qu'en écrivant, je découvre que ce rapprochement d'idées permet des analogies et des métaphores puissantes. Mais, passons !

Savoir diviser ... ou l'art de gouverner

Mon propos se voulait plutôt politique. Rien d'étonnant par les temps qui courent, et la saison des élections qui s'achève.

Je vous invite à prendre du recul tout en écoutant en bruit de fond le message médiatique actuel. Concentrez-vous sur les discours que je qualifie de diviseurs. Ils sont faciles à repérer ; ils commencent tous par présenter un groupe d'individus aux caractéristiques spécifiques qui se distingue voire s'oppose, de fait, par construction, aux autres...

Les Peuples de chaque pays voire les Nationalistes,
Les Croyants de chaque religion voire les Extrémistes,
Les Sympathisants de chaque parti politique voire les Activistes,
Les Femmes par opposition aux Hommes,
Les Chômeurs et les Retraités par opposition aux Travailleurs,
Les Fonctionnaires par opposition aux Salariés du privé,
Les Enseignants,
Les Banquiers...

Mais également au niveau individuel :
Moi et les autres,
Ce que je suis et ce que je voudrais être ou devenir.

(Plus largement encore, les êtres humains vs le règne animal et l'idée au combien arrogante de supériorité humaine ...)

L'Humanité, un concept d'unité purement théorique

L'Humanité est ainsi scrupuleusement et méticuleusement divisée, n'est-ce pas ?
Pourquoi ? J'aurai tendance à demander simplement : A qui profite le crime ?

Pour être honnête et avant de pointer du doigt d'éventuels responsables, il existe un premier niveau d'analyse qui implique l'individu et son seul conditionnement séculaire. L'être humain est naturellement égoïste. En effet, il accorde une importance démesurée à sa personne, à son égo, créant de fait une échelle de valeur entre le moi et l'autre. L'être humain est également social. Il a une tendance naturelle, grégaire à se constituer en groupe pour se reconnaître et se protéger. Ces deux comportements, présents, sans effort en chacun de nous, entretiennent spontanément l'existence de groupes et de divisions.

Mais un deuxième niveau d'analyse consiste à observer que cette tendance naturelle est également encouragée et exacerbée par des "leaders", des influenceurs qui tirent profit de ces divisions. Il s'agit par définition, de tous ceux qui cherchent à exercer un pouvoir quelqu'il soit !

Quelques exemples d'évidences cachées derrière les discours diviseurs et culpabilisants : attention SCOOP

Les Grecs, en réalité, ne sont pas responsables de la crise des Subprimes. Ils n'en sont que les premières victimes, car ils étaient les plus affaiblis ou vulnérables avant. Les autres européens les ont abandonné lâchement et ont ainsi montré à tous que la cohésion européenne n'existe pas.

Les Enseignants, en réalité, ne sont pas responsables du niveau en chute libre de leurs élèves. Ils sont les premières victimes d'un système qui, de réforme incomplète en recul politique, les rend impuissants à limiter l'hémorragie éducative...

Les Chômeurs, en réalité, ne sont pas responsables du déficit budgétaire et de la dette nationale. Ils sont au contraire les premières victimes d'un système économique qui s'organise sans eux et les exclut de toute dignité, moyennant un modeste dédommagement de subsistance.

Comprendre les effets négatifs de ces divisions

En effet, un groupe divisé est un groupe affaibli qui recherche un guide ou un chef. Dès qu'il y a division, il y a différence, opposition et donc conflit latent. Ces conflits peuvent engendrer de la violence (guerre idéologique, guerre de religion par exemple). Par ailleurs, un individu enrolé est un individu asservi, qui, en échange de protection et de sécurité, renonce à sa liberté.

Il appartient à chacun de lutter contre ces divisions et de chercher à devenir des citoyens du monde. Faites l'effort de reconnaître les discours diviseurs et d'y résister consciemment.

Le modèle international idéal : compétition ou coopération ?

Question du jour : que ferait l'Humanité si nous constations collectivement qu'un danger physique menace la planète ? Vous savez une sorte de météorite géante, lancée à grande vitesse !! Arriverions-nous à nous entendre et à coopérer vraiment ou serions-nous condamnés à mourir du fait de notre simple et limitée nature humaine.

Y aurait-il une différence entre un danger physique visible ou invisible ? L'alerte serait plus lente à lancer, c'est sûr ! Mais dans les deux cas, aurait-on collectivement une chance véritablement de réussir à nous entendre et à vaincre ou sommes-nous programmés à disparaître comme les dinosaures ?

En y regardant de plus près, la dérégulation actuelle de l'ultra-libéralisme mondiale couplée à l'explosion de la dette mondiale ne sont-ils pas véritablement des problèmes de nature cataclysmique... sources pour l'Humanité de conflits, de misère et de destruction...

Qu'attendons-nous finalement ?

Rejetons consciemment toutes ces formes faciles de divisions, apprenons tous à vivre en citoyens du monde et à tolérer et coopérer avec l'ensemble de l'Humanité voire l'ensemble du règne animal dont nous faisons, si,si, partie intégrante !

Facile à dire, n'est-ce pas ?

InfoLeCrès

Les autres articles d'INFOLECRES sont ICI

19:09 | Commentaires (1) | |  Facebook | |