Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29 octobre 2013

Papet TONIN et les Investiteurs

Capture d’écran 2013-10-26 à 22.34.23.jpg- Eh ! Bonjour Papet !

- Té L’Engrole ! tu tombes bien. J’arrive de voir les copains, on a fait un ventras de rigolades. Ils veulent tous faire une liste pour les prochaines élections !

- Oh Papet, tu charries, c’est pas sérieux. A vous tous vous avez 8 canes, 4 béquilles  et y en a deux ou trois qui s’appuient les uns sur les autres  pour décoller du banc !

- Oui, je sais, mais ce qui nous intéresse, nous, c’est l’In Ves Ti Ture.

- Dis Papet, tu vas pas nous transformer le village en ring de boxeurs quand même.

- Mais noooon, on va expliquer aux Cressois comment ça se passe. Tu vas voir, ils viendront, surtout s’il y a un pot convivial. Pendant qu’ils dégusteront les pizzas de Montpellier, on va leur expliquer quel  bulletin il faut glisser dans la boite à chaussures N°1. Après on continuera avé un bon casse croûte-pizzas de Montpellier, pour les résultats de la boite à chaussures N° 1bis.

- Mais, Papet, pourquoi y a deux boites ?

- Dis, l’Engrole, tu suis pas la politique citoyenne ou tu comprends rien à la démocratie du Crès ?.

- Bouh là, là Papet , tu me donnes le tournis ...

- Mais enfin, pourquoi tu as le moure de travers ? La deuxième boite N°1bis, c’est celle qui est cachée sous la table et qui contient les résultats définitifs.    

- Et comment vous allez vous organiser ?

- On demande une salle, on fait un tas de  bulletins, la boite à chaussures et la bouteille d’eau pure et on faï tira lou gobis !

- D’abord Papet, la salle c’est pas sur qu’on vous la prête.

- C’est pas grave, on trouvera bien de l’aide.

- Pourquoi tu dis : « un tas de bulletins » ?

- Parce qu’on va suivre "L’EXEMPLE". Pour l’investiture du maire qui doit s’en aller, il y avait un seul paquet de bulletins avec son nom.

- Il était tout seul ?

- Oui, comme d’habitude. Surtout, personne veut sa place pour pas avoir à réparer les couffes. Mais quand même, c’est  pas comme à la ville. Là, on n’a pas eu besoin de payer à la porte d’entrée pour faire « nombreux ». Tous les clients habituels étaient là. Tu parles depuis 10 ans, ils ont leurs habitudes, ils arrivent avec leurs « petits besoins » ...

- Mais Papet, ils ont mis le bulletin dans la boite quand même ?

- Oui, cette fois ils avaient fait le trou dessus.

- Papet, et la bouteille d’eau pure c’est pourquoi faire ?

- Pour avaler les couleuvres pardi.

- Mais pourquoi «pure» ?

- Parce qu’elle vient pas de la nappe phréatique qui est toute polluée pardi !

- Là, Papet, je crois que tout le monde a bien compris maintenant !

- Allez l’Engrole, je m’en vais prendre la température des chantiers en cours. Y parait que c’est le souk. Pour aller à la pharmacie, chez le dentiste et à la poste, ébé y a deux mois qu’on cherche la route. Sur 100 mètres ils ont réussi une  tranchée interdite aux piètons.
Entre les travaux : je fais, je défais et je refais et la sécurité du village que bientôt on va se croire à Chicago, je vais pouvoir écrire un livre.

- Adissiaz  l’Engrole

- A bientôt Papet

 

Les derniers articles d'ILC sont ICI

Les articles d'INFOLECRES de 2012 sont ICI

15:16 | Commentaires (0) | |  Facebook | |