Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 octobre 2012

Papet TONIN devient feministe ?

Capture d’écran 2012-10-15 à 21.31.38.jpg- Dis l’Engrole, tu l’as vue la Gazette du Maire de ce mois ci ?. Elle a la couleur des feuilles d’automne, des feuilles d’impôts, des mots d’excuses et de l'usure du temps qui passe.

- Boudiou ! Papet, continue comme ça et tu finiras poète !

- Mais non ! Fan des pieds ! C'est parcequ'elles me font bien de la peine les petites de la page 2. Gentilles comme elles sont ! En plus j’ai pas bien compris contre qui elles roumèguent.

- Oh ! Papet, tu te rappelles pas ce qui s’est passé à l'avant dernier conseil municipal ? Y a des conseillers qui ont osé voter contre le projet de l’Agora. Eh bé, le maire, il lui est monté une si grosse boufaillisse qu'il a voulu les rétrograder, comme à l’armée ! Mais comme cette histoire ça fait tâche, il essaye de rattraper le coup comme y peux !

- Ah ! ça c’est pas étonnant de lui !. D’ailleurs avant d’avoir les chevilles qui enflent et les boutons de col qui pètent, dès qu’ils sont élus, ils le disent tous : « Si tu es pas avec moi, tu es contre moi… » et ça, petit tu l’interprètes comme tu veux. Comme y dit le Baron : « C’est politique ».

- Papet, c’est courant. Ca s’appelle la démocratie personnelle des élus longue durée et le notre il est comme les canards du lac, il a déjà 10 ans de vol ! T'imagines, ça doit être comme au temps de l’inquisition espagnole là bas dedans !

- Oui, mais ça me dit pas pourquoi les deux poulettes elles ont pris une demie page pour faire un droit de réponse aux commentateurs des états d’âme du maire.

- Ecoutes Papet, c'est pas compliqué, elles sont en service commandé pour le Baron. D'ailleurs, j’ai entendu dire qu’ils étaient au moins 4 élus mécontents pour la même chose.

- Alors ? Les deux autres, qu'est ce qu'ils sont devenus ? Pourquoi le maire les a pas obligé aussi à s'expliquer dans la gazette ?

- Papet, Les 2 autres c’est des hommes. Ils ont du aller s’expliquer entre hommes ; parce qu’il y en a un qui est privé des responsabilités qu’il a jamais pu exercer et y en a un autre qui a eu des menaces.

- Et les deux poulettes alors ?

- Et bé, les deux poulettes on a du leur expliquer en privé qu’il valait mieux pour elles, arrêter les caquetages et rentrer dans le rang.

- Noooon ! l’Engrole, tu crois que c’est possible dans une mairie de la République. Parce que si c’est vrai petit, je peux dire qu’aujourd’hui tu m’as coupé le siflet !

- Remets-toi Papet ! nous ont les soutien les poulettes. On est fiers de leurs décisions. Elles ont eu du courage. Tenir tête au baron c’est surement pas une sinécure. Comme on sait pas comment ça se passe, on peut qu’en même faire une comparaison : tu sais sur quoi il grimpe dans sa basse cour, le coq pour se faire entendre ?... sur le tas de fumier. Même que pour en redescendre, il est obligé de se pencher et de montrer son analogie.

- Petit tu as bien raison. On les embrasse les poulettes et on leur dit : tenez bon y a encore quelques mois à tirer, c’est pas la peine de couver une mauvaise maladie.

- Allez Papet, on va voir comment s’est passé le conseil du 12 octobre. Peut-être qu’on aura encore des explications. Adissias Papet !


Les autres articles d'INFOLECRES sont ICI

18:47 | Commentaires (3) | |  Facebook | |