Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27 août 2011

Les Fêtes de Village

Capture d’écran 2011-08-27 à 16.21.30.jpgDe nombreuses années sont passées depuis l’époque où le Parti Communiste offrait au peuple, sans demander de contrepartie, ni de justification, une journée où chacun pouvait pique-niquer, s’attarder auprès des divers stands et, en soirée voir gratuitement le spectacle des grandes stars de la chanson en vogue à cette époque. Ces festivités se sont tout d’abord déroulées  dans le parc d’Issanka prés de Balaruc les Bains, puis dans le Parc de Béssille. Joli site où il est encore possible de passer une agréable journée en nature et en famille
Voici quelques informations : La base de loisirs de Bessilles couvre 30ha de pinèdes, elle est particulièrement aménagée et équipée (plan d’eau, aires de pique-nique/grillades..). Le sport y trouve particulièrement sa place, notamment avec les terrains de tennis, boulodrome, mini-golf, tir à l’arc, plan d’escalade et parcours de VTT. Elle dispose bien sûr de points d’eau, restaurants et même un village vacances VVF. A déconseiller tout de même les jours les plus chauds.. Pour s’y rendre : De Montagnac prendre direction Villeveyrac via la RD5, faire 3/4 km puis prendre à droite (panneau Base de Bessilles). Mais là n’est pas le sujet de ce propos, j’en reviens à donc ce dernier:
  Il faut savoir que les courageux organisateurs dédiaient ces généreuses manifestations, prioritairement  à une jeunesse défavorisée, souvent issue des quartiers sensibles. Ils ont été contraints d’arrêter ces derniéres, en grande partie, à cause des violences créées par ceux-ci. Il y a bien longtemps que ce regrettable gâchis a eu lieu. Aucune étude (tout au moins rendue publique) n’ayant été faîte sur ces événements, les comportements destructeurs d’une minorité de personnes entravent de plus en plus, actuellement, par leurs méfaits, l’évolution de notre société vers plus d’intelligence, plus d’altruisme.
  Cette semaine nous pouvions lire sur le Midi Libre qu à Sète, les fêtes de la St Louis avaient battu des records en matière d’imprégnation éthylique. Nous avons été informés  par les médias des dérives et des méfaits inquiétants constatés lors des différentes férias ou fêtes organisées dans les villes et villages environnants.
   Les éternels optimistes vous diront : Ce n’est pas nouveau, cela a toujours été. C’est la fête à Bacchus, à la bière, au Pastis.
   Sauf qu’à l’époque les taureaux sortaient des torils ou des camions, sans chuter, vifs et hargneux. Sauf que les razeteurs s’engageaient pleinement sportivement, sans préoccupation d’appartenance à un groupe, avec loyalisme, courage et professionnalisme. Sauf que les coutumes étaient respectées durant les « encierros » Sauf qu’à l’époque les beuveries  n’étaient pas tolérées aux enfants. Sauf, que dans les fêtes, des groupes s’affrontaient à la loyale et, non comme aujourd’hui, lâchement, croyant puiser leur virilité dans la lame d’un couteau. Sauf, que l’on n’urinait pas n’importe où, sur n’importe qui ! Le RESPECT ! C était sacré et les participants savaient se contrôler. Doit on laisser faire en voyant de jeunes vies s’étioler, ou disparaître à jamais ? Faut il abandonner aux écervelés ce qui est la gloire de notre passé et un des fondement de notre avenir ? Doit on s’en remettre aux Paons de la politique qui, à part dire « Grâce, à MOI et à ma municipalité. Nous vivons chez nous d’heureux moments de convivialité, de fêtes, de célébrations culturelles et traditionnelles ». Ne font rien ! Voire, même dissimulent la vérité !   Poser de telles questions, ce n’est pas être un affreux pessimiste, un  pauvre sénile, un gâteux acariâtre mais, c’est  vouloir rester un citoyen pragmatique, responsable.
  Il nous faut agir, en priorité chez nous au Crès. Pour cela, il faut d’abord : Ecouter les conversations entre cressois qui ont participé, ou vécu les festivités de cet été. Lire La Gazette Municipale. Se faire une opinion personnelle, et ensuite faire des propositions auprès de ceux  qui voudraient être en responsabilité après les prochaines élections. C’est déjà, pour nous citoyens responsables, le moment de nous faire entendre pour retrouver le plaisir de vivre ensemble
Collaro

16:22 | Commentaires (1) | |  Facebook | |